Les recrutements administrateurs , modérateurs , directeurs sont dès à présent ouverts ! Tentes-ta chance HERE

Partagez|

Codage journal pâle

MessageSujet: Codage journal pâle  Lun 30 Oct - 19:18

Stay above water, get in the water, drink it and breathe at the same time.Je suis de ceux qui en veulent toujours plus. Je suis de ces avides qui s'attaquent à trop avares. Je suis de ceux qui grattent pour l'amour et qui ne récoltent que de la merde. Je suis de ceux qui sont incompris. Je suis de ceux qui ne comprennent pas. Je me prends l'injustice comme un bus en pleine gueule. Et pourquoi moi j'y ai pas droit, à ce que bien d'autres ont ? Qu'est-ce qui cloche chez moi ? Qu'est-ce qui cloche chez nous ? Les mots du brun, ils s'abattent, tels mille et un poignards en plein buste, déchirant les restes de mon cœur déjà bien foutu en lambeaux.
Qu'est-ce qui cloche chez nous ?
Et pourquoi moi j'y ai pas droit ?

Que mes tympans explosent.
Que la surdité se pointe.
Je préférerais crever que d'entendre ça.

Je sais pas si il essaye de me raisonner. Je sais pas si il cherche à me blesser. A me briser. Je sais pas ce qu'il veut. Mais ça me tue. Mais ça me rend fou. Il ne voit pas la gravité que je remarque. Merde aux conséquences. Et qu'est-ce que je suis censé faire ? Et qu'est-ce que je suis censé dire ? Quand je constate à quel point il en a rien à branler de ma gueule, à quel point il me rejette alors que ma vie tourne littéralement autour de son petit nombril. Je sais que c'est lamentable, je sais que c'est même pire que ça. Je suis pathétique et pourtant j'y peux rien. Ce mec je l'ai pire que dans la peau. Je l'ai dans les veines, je l'ai dans l'air que je respire, je l'ai partout. Il me transforme en créature, un truc à peine encore humain. Ou peut-être trop humain. Je me laisse atteindre, je me laisse fracasser. Je vais en crever. Comment je pourrais ne pas crever quand je vois à quel point il me balance. Il s'en bat les couilles de moi. Putain… Je sais pas si je dois chialer ou gueuler. Je sais pas si je dois péter les plombs ou juste me barrer. Il me fout à bout de nerfs avec si peu. Je suis à fleur de peau. Rien que l'idée que je puisse encore le perdre me rend malade. Alors que ouais, je me rends bien compte que lui, il serait bien content de se débarrasser de moi. C'est bien ce que j'étais censé comprendre, non ? C'est bien ce qu'il a essayé de me faire passer comme message, non ?

Pendant un moment bien trop long, je reste planté comme un con.
Mi-figue, mi-mes couilles, putain.
Il m'a pas frappé. Il m'a fait encore plus mal que s'il m'avait décroché une droite bien placée.
Il m'a fait encore plus mal que s'il m'avait flanqué son genou dans les couilles.
MessageSujet: Re: Codage journal pâle  Lun 30 Oct - 19:19

Code:
<link href="https://fonts.googleapis.com/css?family=Cedarville+Cursive" rel="stylesheet"><link href="https://dl.dropbox.com/s/drroryzh73isvmv/rp022.css" rel="stylesheet" type="text/css"><rp022 style="background:whitesmoke; box-shadow:0px 0px 3px grey;"><rp022entete><rp022img style="background:url(http://image.noelshack.com/fichiers/2016/21/1463956031-tumblr-n43fznrplh1ts37iuo1-500.gif) center center; background-size:100%;"></rp022img><rp022coupe style="background:whitesmoke; "></rp022coupe><rp022rond style="background:url(http://image.noelshack.com/fichiers/2017/13/1490819949-tumblr-static-ac4wj85l7nk0s0k4kggwo8g4k.jpg); background-position:center center; background-size:100%; border:3px solid whitesmoke; box-shadow:0px 0px 1px grey;"></rp022rond><rp022titre style="font-family:Cedarville Cursive; color:#222; text-shadow:0px 0px 1px black; font-size:20px; line-height:15px; height:56px;">Stay above water, get in the water, drink it and breathe at the same time.</rp022titre></rp022entete><rp022txt style="color:grey; font-size:12px; font-family:verdana;">Je suis de ceux qui en veulent toujours plus. Je suis de ces avides qui s'attaquent à trop avares. Je suis de ceux qui grattent pour l'amour et qui ne récoltent que de la merde. Je suis de ceux qui sont incompris. Je suis de ceux qui ne comprennent pas. Je me prends l'injustice comme un bus en pleine gueule. Et pourquoi moi j'y ai pas droit, à ce que bien d'autres ont ? Qu'est-ce qui cloche chez moi ? Qu'est-ce qui cloche chez nous ? Les mots du brun, ils s'abattent, tels mille et un poignards en plein buste, déchirant les restes de mon cœur déjà bien foutu en lambeaux.
Qu'est-ce qui cloche chez nous ?
Et pourquoi moi j'y ai pas droit ?

Que mes tympans explosent.
Que la surdité se pointe.
Je préférerais crever que d'entendre ça.

Je sais pas si il essaye de me raisonner. Je sais pas si il cherche à me blesser. A me briser. Je sais pas ce qu'il veut. Mais ça me tue. Mais ça me rend fou. Il ne voit pas la gravité que je remarque. Merde aux conséquences. Et qu'est-ce que je suis censé faire ? Et qu'est-ce que je suis censé dire ? Quand je constate à quel point il en a rien à branler de ma gueule, à quel point il me rejette alors que ma vie tourne littéralement autour de son petit nombril. Je sais que c'est lamentable, je sais que c'est même pire que ça. Je suis pathétique et pourtant j'y peux rien. Ce mec je l'ai pire que dans la peau. Je l'ai dans les veines, je l'ai dans l'air que je respire, je l'ai partout. Il me transforme en créature, un truc à peine encore humain. Ou peut-être trop humain. Je me laisse atteindre, je me laisse fracasser. Je vais en crever. Comment je pourrais ne pas crever quand je vois à quel point il me balance. Il s'en bat les couilles de moi. Putain… Je sais pas si je dois chialer ou gueuler. Je sais pas si je dois péter les plombs ou juste me barrer. Il me fout à bout de nerfs avec si peu. Je suis à fleur de peau. Rien que l'idée que je puisse encore le perdre me rend malade. Alors que ouais, je me rends bien compte que lui, il serait bien content de se débarrasser de moi. C'est bien ce que j'étais censé comprendre, non ? C'est bien ce qu'il a essayé de me faire passer comme message, non ?

Pendant un moment bien trop long, je reste planté comme un con.
Mi-figue, mi-mes couilles, putain.
Il m'a pas frappé. Il m'a fait encore plus mal que s'il m'avait décroché une droite bien placée.
Il m'a fait encore plus mal que s'il m'avait flanqué son genou dans les couilles.</rp022txt></rp022><credit29><a href="http://yourworldcity.forumactif.org/t22252-nirvana-the-beginning/" target="_blank" NIRVANA</a></credit29>

Codage journal pâle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
ª "LE DEMOCRATE" journal indépendant
ª Journal de Montréal
ª Un bel article de journal
ª Le journal du Sire de Gouberville
ª article 21 avril Journal de Québec

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NIRVANA :: Codages Crimsonday-